Toutes les actualités

Chefs-d'œuvre de Budapest : le XVIe siècle

Chefs-d'œuvre de Budapest

Chefs-d'œuvre de Budapest : le XVIe siècle

Chefs-d'œuvre de Budapest : le XVIe siècle

Publié le 31 Mars 2016
Au XVe siècle, les territoires du nord de l’Italie, disputés entre la République de Venise et le duché de Milan, se laissent progressivement séduire par les formes nouvelles de la Renaissance toscane...

Mais le XVIe siècle, que les Italiens désignent sous le nom de Cinquecento, y voit la naissance de deux écoles profondément originales.
Tandis que Venise est dominée à la fin du XVe siècle par Giovanni Bellini, dont la leçon est perceptible dans Le Christ mort de Marco Basaiti, Milan accueille en 1482 Léonard de Vinci, le grand génie florentin.
Ses recherches marquent de manière indélébile toute une génération de peintres lombards actifs dans les premières décennies du XVIe siècle, au premier rang desquels Giovanni Antonio Boltraffio et Bernardino Luini.

À Venise, la mort de Bellini en 1516 laisse la place à Titien dont le travail sur la couleur définit une nouvelle ère dans l’art vénitien. Véronèse et Tintoret poursuivent dans son sillage. Les commandes religieuses demeurent pour les peintres une source essentielle de revenu, mais un art profane se développe parallèlement. La mythologie antique inspire de nouveaux sujets, prétextes à la représentation de scènes érotiques, très prisées par l’élite cultivée.

 

© Légende : Giovanni Antonio Boltraffio, Vierge à l’Enfant, vers 1495, Budapest, musée des Beaux-Arts