Toutes les actualités

Rubens et l'Italie

son séjour à la cour de Mantoue

Rubens et l'Italie

Rubens et l'Italie

Publié le 02 Novembre 2017
Contrairement à ses rivaux, Rubens n’est pas fils de peintre mais naît dans une famille aisée d’Anvers, où son père est juriste. Son éducation humaniste et sa fonction de page auprès d’une grande dame flamande lui permettront par la suite de savoir se comporter au sein d’une cour.

Rubens séjourne en Italie de 1600 à 1608 et il y cherche, comme ses confrères, à parfaire sa formation. Il est très rapidement employé par Vincent de Gonzague, duc de Mantoue et devient donc peintre de cour, à seulement 23 ans ! 

À ce titre, il doit réaliser des tableaux pour le Duc, en particulier des portraits de sa famille. Plus qu’un simple artiste il fait partie de l’escorte mantouane qui assiste au mariage de Marie de Médicis à Florence, puis est envoyé en 1603 par le duc apporter des cadeaux diplomatiques à la cour d’Espagne.

À Rome comme à Gênes et à Mantoue, Rubens étudie beaucoup les oeuvres passées et contemporaines. C'est surtout Titien qui retient son attention à la cour d'Espagne lors de sa mission diplomatique en 1603.

À cette époque, les Flamands ont en Italie la réputation d’exceller dans les portraits. Mais Rubens aspire à être plus que cela, un peintre érudit et avant tout capable de peindre les sujets sacrés, mythologiques, allégoriques et historiques.