Le Pont de Maincy

Le Pont de Maincy

Le Pont de Maincy

Partager
Origine et date: 
Le Pont de Maincy, 1879-1880 (Huile sur toile) Paris, musée d’Orsay © Rmn - Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Artiste(s): 
1839
1906

LE PONT DE MAINCY

 

Peintre de « la sensation », Cézanne parvient dans cette toile à transcrire l’atmosphère humide et boisée d’une rivière en forêt. A partir d’une construction complexe et d’un attentif jeu de couleurs, il restitue également la lumière et la profondeur de son motif. Sensation, perception et structure s’harmonisent et s’équilibrent ici parfaitement.

Il réussit à figurer l’espace tout en recouvrant la totalité de la toile : il ne figure ni ciel ni ligne d’horizon. Ce sont les lignes horizontales et verticales qui créent les masses et les plans : les troncs d’arbres au premier et dernier plan sont équilibrés par les lignes horizontales ou légèrement inclinées du pont et des branches.

S’ajoute un jeu de couleur et de lumière. Les couleurs posées sur la toile par de longues touches de biais, verticales ou horizontales achèvent ce jeu de construction des masses et des plans et donnent à la toile des effets de lumière subtils. Ce travail sur la couleur rend compte des nuances de la nature et de leurs effets sur les perceptions du peintre qui écrivait : « C’est que je ne peux pas rendre ma sensation du premier coup ; alors je remets de la couleur, j’en remets comme je peux (…)» « L’ombre est une couleur comme la lumière, mais elle est moins brillante ; lumière et ombre ne sont qu’un rapport de deux tons  (…) Le dessin  et la couleur ne sont point distincts ; au fur et à mesure que l’on peint on dessine ; plus la couleur s’harmonise, plus le dessin se précise. Quand la couleur est à sa richesse, la forme est à sa plénitude. Les contrastes et les rapports de ton, voilà le secret du dessin et du modelé. »

(Auteur : Marguerite Moquet)

 

< Revenir au parcours numérique