Vue de la serre chaude

Vue de la serre chaude

Vue de la serre chaude

Partager
Origine et date: 
Vue de la serre chaude © Rmn-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans
Artiste(s): 
1755
1837

Loin d’être une fantaisie, c’est une véritable passion de scientifique qu’elle entretient pour les sciences naturelles et la botanique. Elle fait de Malmaison, aménagé en parc paysager par l’architecte Berthault, un jardin d’essai et d’acclimatation unique en Europe.

Grâce à ses relations avec le Muséum, elle développe une ménagerie rendue célèbre par les premiers cygnes noirs d’Australie venus en Europe, ainsi que par des émeus et des kangourous. Elle possède étable et bergerie modèles pour un troupeau de vaches suisses et des moutons mérinos espagnols.

Mais c’est surtout à travers la botanique qu’elle mène une action digne de mémoire et sa collection de roses est la plus importante de son époque. Ayant fait construire une serre chaude, elle charge d’éminents scientifiques de décrire les plantes nouvelles qui fleurissent sur son domaine, et le célèbre peintre Redouté est appelé à illustrer les ouvrages publiés sous ses auspices éclairés.

 

Revenir au parcours numérique