Pissarro à Eragny. La nature retrouvée