Vidéos Cima da Conegliano

Découvrez les vidéos autour de l'exposition Cima da Conegliano,

Maître de la Renaissance Vénitienne

5 avril > 15 juillet 2012

 

Cima da Conegliano : la bande-annonce

Aux côtés de Giovanni Bellini et de Vittore Carpaccio, Giovanni Battista Cima da Conegliano (1459-1517) compte parmi les grands peintres qui travaillent à Venise à la fin du XVe et au début du XVIe siècle, à l’époque où la ville devient un des pôles les plus brillants de la Renaissance italienne.

 

Casting de saint Sébastien par Cima 

On a trouvé le casting du saint Sébastien par Cima da Conegliano !

 

Cima da Conegliano à Venise

À Venise, Cima s’impose très vite comme le maître des grands retables en explorant des effets de composition inédits, où se mêlent de manière originale nature et architecture. Il introduit des asymétries et des échappées insolites, ménage des ouvertures surprenantes, comme dans la Vierge à l’Enfant entre l’archange saint Michel et l’apôtre saint André(Parme, Galleria Nazionale).

 

Cima da Conegliano, peintre du paysage

A la peinture de paysage, Cima donne un souffle nouveau. Nul autre avant lui, n’a su rendre l’atmosphère argentée et légère de la Vénétie avec cette poésie qui n’appartient qu’à lui.

 

Cima da Conegliano, l'art et la technique

Dans les années 1490, il est reconnu à Venise comme le peintre d’art sacré par excellence. Dans ce domaine, le doge lui-même le considère meilleur que Bellini ou que Carpaccio. Cette ascension sociale, Cima la doit d’abord à une forme de perfection, fondée sur la minutie de son dessin, sa maîtrise de la peinture à l’huile (une technique alors relativement nouvelle dans l’histoire de la peinture vénitienne), l’étendue de sa palette aux couleurs lumineuses. Ce métier virtuose lui permet d’atteindre un haut niveau de précision dans la représentation des détails : la ciselure d’un bijou, la texture chatoyante d’une draperie, les boucles cuivrées d’une chevelure.