Toutes les actualités

Quand la joaillerie s'inspire aussi de l'Art nouveau !

Mucha et Fouquet, une collaboration .. en or !

Quand la joaillerie s'inspire aussi de l'Art nouveau !

Quand la joaillerie s'inspire aussi de l'Art nouveau !

Publié le 24 Octobre 2018
Parallèlement à son activité graphique, Mucha invente de fabuleux bijoux pour le joaillier parisien Georges Fouquet et conçoit même le décor de sa boutique rue Royale ! Lorsque l’orfèvre et joaillier parisien Georges Fouquet reprend la boutique de son père en 1895, il est déterminé à renouveler le style de la maison en engageant de nouveaux talents. Attiré par les magnifiques bijoux figurant sur des affiches de Mucha comme Zodiaque (ci-contre), il invite l’artiste à se joindre à une équipe de décorateurs.

En 1899, il lui confie la conception de toute une collection de bijoux – boucles d’oreilles, colliers, bagues et broches – pour son stand à l’Exposition universelle de Paris en 1900. Cette collaboration fructueuse va aboutir à la création d’un des plus spectaculaires exemples de décoration Art nouveau, la boutique Fouquet, inaugurée en 1901 au numéro 6 de la rue Royale à Paris.

Pour ce nouveau magasin, Mucha conçoit non seulement l’intérieur et la façade, mais aussi des meubles, des luminaires et toute une série d’objets décoratifs. Son travail est accueilli avec enthousiasme par la Revue de la bijouterie, pour laquelle cette « boutique d’un nouveau genre » renouvelle le concept de bijouterie en l’élevant au niveau de l’art. Reconstitué aujourd’hui, l’intérieur de la boutique Fouquet est conservé au musée Carnavalet à Paris (actuellement en travaux) !

 

Avec cette magnifique chaîne, Mucha démontre son approche innovante pour la création de bijoux en pratiquant une synthèse de motifs décoratifs islamique, égyptien, byzantin et européen, et en utilisant généreusement les perles et les pierres précieuses.

 

Venez admirer quelques unes des créations de Mucha, jusqu'au 27 janvier 2019 au Musée du Luxembourg ! 

Réservez votre billet en ligne

 

 

 

 

 

 

Images © Mucha Trust 2018