La Toilette de l’enfant

La Toilette de l’enfant

La Toilette de l’enfant

Paul Durand-Ruel, le pari de l'impressionnisme Manet, Monet, Renoir
Partager
Origine et date: 
La Toilette de l’enfant par Mary Cassatt, 1893, Huile sur toile.
H. 100,3 ; l. 66,1 cm
Chicago, The Art Institute of Chicago, Robert A. Waller Fund.
Artiste(s): 
1844
1926

Le 14 novembre 1893, Cassatt annonce à Harris Whittemore qu’elle a « peint trois tableaux de bébés nus cet été », et elle espère qu’en les voyant chez Durand-Ruel, son ami en choisira un pour sa collection1. L’industriel du Connecticut achètera en effet ce tableau intime le 17 janvier 1894 à la galerie new-yorkaise, avant de le revendre à Durand-Ruel le 4 février 1899. À partir des années 1890, Durand-Ruel achète ou expose régulièrement des œuvres de l’artiste, et il commencera à organiser pour elle plusieurs expositions monographiques à Paris et à New York. Cassatt était reconnue comme impressionniste en France, mais elle vendait peu de collectionneurs aux États-Unis. Les expositions de Durand-Ruel vont donc beaucoup contribuer à améliorer cette situation. Le marchand achète La Toilette de l’enfant à l’artiste le 24 novembre 1893 ; il l’exposera dans ses galeries et l’enverra

pour des expositions à Pittsburgh (1897-1898), Philadelphie (1898), Omaha (1898), Boston (1898 et 1909), Cincinnati (1900) et Worcester (1901 et 1905), dans le cadre de son engagement constant pour la promotion de la peinture française dans le pays. L’Art Institute of Chicago achète le tableau à la galerie Durand-Ruel en 1910. Ce n’est pas un simple bébé nu ; la perspective insolite en plongée et le jeu subtil des matières – la peau, le tissu, l’eau et la céramique – font de cette œuvre une expérience sensorielle particulièrement riche.

 

1. Cassatt à Harris Whittemore, lettre citée dans cat. exp. Chicago, Boston et Washington 1998-1999, p. 151.

 

< Revenir au parcours numérique