La Vierge à l’Enfant de Bologne

La Vierge à l’Enfant de Bologne

La Vierge à l’Enfant de Bologne

Cima da Conegliano, maître de la Renaissance vénitienne
Partager
Origine et date: 
Vierge à l’Enfant, vers 1494, Bologne, Pinacoteca Nazionale © Ministero Beni e Att. Culturali - See more at: http://scn-luxembourg.buzzaka.pro/collection/cima-da-conegliano-maitre-de-la-renaissance-venitienne#sthash.KrOz63kE.dpuf
Artiste(s): 
1459
1517

La Vierge à l’Enfant de Bologne, signée en bas à gauche sur un petit bout de papier représenté en trompe l’oeil, est un autre exemple de peinture destinée à la dévotion privée des particuliers. Ici toute tenture a disparu pour laisser place à un paysage de collines et de montagnes qui s’effacent peu à peu dans la brume au loin.

Debout sur un parapet en marbre, l’Enfant aux boucles blondes est représenté nu par le peintre qui insiste sur le caractère humain de Jésus, les bras croisés, regardant sa mère droit dans les yeux. La Vierge vêtue d’une robe finement brodée à l’encolure porte un voile jaune or, véritable signature de Cima.


 

Détail 1 :

Concernant la Vierge, l’historien de l’art Adolfo Venturi attirait l’attention sur « l’éclat resplendissant des figures, l’amour pour les détails de la surface, la définition claire des contours […]. Le visage de Marie est encore grave, cylindrique, tandis que ses lèvres entrouvertes, ses paupières, ses narines, la limite de sa joue gauche, sont soulignées d’un rai de lumière ».

Détail 2 :

Debout sur un parapet en marbre, l’Enfant aux boucles blondes est représenté nu par le peintre qui insiste sur le caractère humain de Jésus. Les bras croisés, il regarde sa mère droit dans les yeux.

Détail 3 :

Au loin dans la brume, on distingue un village fortifié sur une colline avec des montagnes à perte de vue, probablement le massif montagneux des Dolomites.

 

< Revenir au parcours numérique