La Vierge à l’Enfant en trône entre saint Jérôme et saint Jacques l’apôtre

La Vierge à l’Enfant en trône entre saint Jérôme et saint Jacques l’apôtre

La Vierge à l’Enfant en trône entre saint Jérôme et saint Jacques l’apôtre

Cima da Conegliano, maître de la Renaissance vénitienne
Partager
Origine et date: 
La Vierge à l’Enfant en trône entre saint Jérôme et saint Jacques l’apôtre, 1489, Vicence © Musei Civici Vicenza
Artiste(s): 
1459
1517

Rien dans ses origines ne prédestinait le jeune Giovanni Battista Cima à devenir un artiste célèbre à Venise. Originaire de Conegliano, une bourgade située au pied des Dolomites, le peintre appartenait à une famille de cimatori, des artisans employés pour la tonte des draps de laine. De nombreuses questions concernant la date de naissance du peintre, sa jeunesse et sa formation reste encore en suspens faute de documents pour nous renseigner. Cependant nous savons qu’à partir des années 1490, il est reconnu à Venise comme peintre d’art sacré par excellence.

Sa première œuvre datée est celle réalisée pour une chapelle de l’église San Bartolomeo de Vicence. Ce retable porte la signature du peintre sur un petit papier déplié collé en bas du trône : « Joannes baptista de Coneglano fecit/ 1489. A dì primo Mazo ». Dans cette Conversation sacrée, le peintre place la Vierge à l’Enfant sous une tonnelle, recouverte de vigne, représentée en perspective au centre d’un décor architectural à l’antique.

 

< Revenir au parcours numérique