Le Saumon

Le Saumon

Le Saumon

Paul Durand-Ruel, le pari de l'impressionnisme Manet, Monet, Renoir
Partager
Origine et date: 
Le Saumon par Edouard Manet, 1869, Huile sur toile. H. 71,8 ; l. 89,9 cm
Shelburne, collection du Shelburne Museum, don Electra Havemeyer Webb Fund, Inc.
Artiste(s): 
1832
1883

Le Saumon – l’une des deux toiles de Manet, avec Clair de lune sur le port de Boulogne, que Durand-Ruel se rappelle avoir vues aux murs de l’atelier d’Alfred Stevens, au début de janvier 18721 – donna envie au marchand d’acheter plus de vingt toiles directement à l’artiste. Le 20 janvier, il envoie cette nature morte (en même temps que sept de ses nouveaux Manet) à la German Gallery à Londres, avant de l’exposer ce même été à la Triennale de Bruxelles (no 490, Un déjeuner).

La toile retournera à Londres une seconde fois2 avant d’être achetée par Jean-Baptiste Faure pour 1 500 francs en 1874. Douze ans plus tard, Durand-Ruel inclut ce tableau dans son exposition à New York, où il le vend pour 15 000 francs à H.O. Havemeyer3, qui hésitait entre Le Saumon et L’Enfant à l’épée. Après avoir vu les tableaux à la National Academy of Design, Havemeyer explique à sa femme Louisine : « La nature morte était très belle et je l’ai achetée pour vous, et je dois avouer que L’Enfant à l’épée dépassait mes moyens4. » Il a peut-être été encouragé à acheter cette oeuvre (son premier Manet) en lisant l’article élogieux d’un critique : « La “nature morte” de Manet (23), est, là encore, une de ces natures mortes où, de l’aveu de tous, le peintre se révèle incomparable ; cette toile, l’une de ses meilleures et des plus faciles à comprendre, présente un spécimen de ses admirables poissons écailleux et un citron coupé, qui est certainement le citron le plus cruellement acide jamais peint5. »

 

1. Durand-Ruel [1939], p. 189.
2. ADR, brouillard, 13 octobre 1873.
3. Voir cat. exp. New York 1993, no 350, p. 354. Durand-Ruel rachète le tableau à Faure le 24 août 1886 pour la somme de 5 000 francs.
4. Weitzenhoffer 1986, p. 44.
5. The Nation, 15 avril 1886, p. 328.

 

< Revenir au parcours numérique