Les Ruines du château de Pierrefonds

Les Ruines du château de Pierrefonds

Les Ruines du château de Pierrefonds

Paul Durand-Ruel, le pari de l'impressionnisme Manet, Monet, Renoir
Partager
Origine et date: 
Les Ruines du château de Pierrefonds par Jean-Baptiste Camille Corot, vers 1840-1845, retravaillé vers 1866-1867, Huile sur toile
Cincinnati, Cincinnati Art Museum, don Emilie L. Heine en mémoire de Mr. et Mrs. John Hauck
Artiste(s): 
1796
1875

Corot représente ici les tourelles et le donjon du château de Pierrefonds (à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris), bâtisse qui date du XIVe siècle mais était en ruine au début du XIXe siècle. Le peintre exécuta une première version de ce tableau au début des années 1840, rendant les bâtiments lointains dans un style précis et linéaire, mais, peu avant la présentation du tableau à l’Exposition universelle de 1867, il retoucha le premier plan, remplaçant l’étendue herbeuse par un plan d’eau, qui est probablement un souvenir du lac de Pierrefonds, et le marcheur par des figures pittoresques dans une barque. Durand-Ruel se souvient que Les Ruines du château de Pierrefonds fut l’une des œuvres présentées dans des expositions qu’il acheta dans les années 1860 – avec Macbeth notamment (Londres, Wallace Collection) –, dont beaucoup avaient été exposées au Salon de Paris1. Cependant, dans le livre de stock encore existant à ce jour2 cette acquisition en particulier n’est pas enregistrée dans les livres de stock. Dans son état retravaillé, ce tableau résume bien l’admiration de Durand-Ruel pour les premières œuvres naturalistes de l’artiste comme pour son style ultérieur, plus imaginatif.

 

1. Durand-Ruel [1939], p. 164.
2. Les livres de stock commencent en 1864-1866.

 

< Revenir au parcours numérique