Portait de l’impératrice Joséphine, Dernier portrait de l’Impératrice

Portait de l’impératrice Joséphine, Dernier portrait de l’Impératrice

Portait de l’impératrice Joséphine, Dernier portrait de l’Impératrice

Partager
Origine et date: 
Portait de l’impératrice Joséphine, Dernier portrait de l’Impératrice, vers 1813-1814 © RMN-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau) / Gérard Blo

Alors que des bruits de divorce couraient depuis plusieurs années, la décision de la séparation est annoncée par Napoléon à Joséphine au soir du 30 novembre 1809 ; l’acte est solennellement signé le 15 décembre suivant, en présence de la famille impériale.

Joséphine se retire à Malmaison qu’elle ne quitte qu’en mars 1810 pour un séjour au château de Navarre, près d’Evreux, qui lui a été offert lors du divorce. Cette absence coïncide avec le mariage de l’Empereur et de Marie-Louise, archiduchesse d’Autriche. Joséphine qui a durement ressenti cette séparation contrainte, se remet lentement et consacre sa vie à son cher domaine de Malmaison où elle fait effectuer des travaux.

Après une période de relative solitude, un cercle de fidèles se reconstitue autour d’elle. Elle se tourne également, plus encore qu’auparavant, vers ses petits-enfants, les fils d’Hortense, qu’elle garde près d’elle tout l’été 1813, ou les enfants d’Eugène, à qui elle rend visite à Milan en 1812.

 

Revenir au parcours numérique