Psyché de l’impératrice Joséphine

Psyché de l’impératrice Joséphine

Psyché de l’impératrice Joséphine

Partager
Origine et date: 
Psyché de l’impératrice Joséphine pour la chambre à coucher des petits appartements au palais de Fontainebleau © Rmn-Grand Palais (Château de Fontainebleau) / Gérard Blot
Artiste(s): 

Sensible au raffinement des arts décoratifs de la fin de l’Ancien régime et très soumise à la mode, Joséphine a toujours cherché à composer des intérieurs, les plus au goût du jour et les plus luxueux.

Ces deux principes ont guidé ses choix pour ses demeures privées - hôtel de la rue de la Victoire à Paris, châteaux de Malmaison et de Navarre - ou motivé ses souhaits pour les pièces de ses petits appartements dans les résidences officielles.

Les célèbres architectes Percier et Fontaine conçoivent pour elle de nouveaux modèles, comme le fauteuil à accoudoirs en forme de cygnes. Elle dispose des fournisseurs les plus reconnus: la maison Jacob Frères devenue Jacob Desmalter, l’ébéniste et marchand Martin Eloi Lignereux, le tabletier et orfèvre Martin Guillaume Biennais, le bronzier Thomire.

 

Revenir au parcours numérique