Vierge à l’Enfant

Vierge à l’Enfant

Vierge à l’Enfant

Cima da Conegliano, maître de la Renaissance vénitienne
Partager
Origine et date: 
Vierge à l’Enfant, vers 1490-1493, Florence, Galleria degli Uffizi © Archives Alinari, Florence, Dist. RMN / Daniela Camilli
Artiste(s): 
1459
1517

Parmi les nombreuses Vierges exécutées par Cima, celle du musée des Offices retient l’attention. Empreinte d’humanité et de douceur, Marie assise tient sur ses genoux son fils, qui d’un geste tendre vient serrer le pouce de sa mère. Derrière elle, une tenture d’un vert profond vient masquer en partie un paysage de montagne fortement inspiré par ceux de Conegliano, si chers à Cima. Le rouge de la robe de la Vierge et le bleu intense du manteau de la Vierge font ressortir le teint de porcelaine de Jésus. La lumière provenant de la gauche vient éclairer les deux principaux personnages. Le contraste entre les zones d’ombre et de lumière modèle le visage et les corps.


 

Détail 1 :

À l’arrière plan, Cima a représenté son village natal Conegliano perché sur une colline ainsi que les cimes du mont Grappa à perte de vue. Cette montagne fait partie des Dolomites et marque la frontière entre les provinces de Vicence, Trévise et Belluno.

Détail 2 :

Comme à son habitude, l’artiste a représenté Marie, empreinte d’humanité et de douceur, regardant son fils, qui d’un geste vient lui serrer le pouce. Elle porte ici un zendado (châle de soie) sous son manteau bleu. Au cours de sa carrière, Cima da Conegliano a peint une trentaine de Vierge à l’Enfant.

 

< Revenir au parcours numérique