Marguerite Gérard et Fragonard, l'élève intéressante
Back

Qui est Marguerite Gérard ?

Aujourd'hui parlons de Marguerite Gérard. Elle est née à Grasse en 1761 d'un père marchand parfumeur à Grasse puis à Paris, où elle meurt en 1837. 

Elle devient élève, puis assistante et enfin collaboratrice de son beau-frère, Jean-Honoré Fragonard. Elle finit par s’accomplir seule, s’imposant dans la réalisation de portraits et de scènes de genre parfois voluptueuses. Elle excelle dans le traitement des reflets sur les surfaces, la caractérisation des chairs et dans la composition de scènes de la vie quotidienne. Elle se fait connaître par une série de portraits de société dont les modèles appartiennent au cercle que Fragonard recevait dans leur atelier-logement du Louvre.

Jean-Honoré FRAGONARD et Marguerite GERARD L'élève intéressante Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
Photo (C) RMN-Grand Palais
(musée du Louvre) / Tony Querrec

Marguerite Gérard adopte des stratégies différentes de celles des autres femmes de sa génération, notamment en confiant ses œuvres à deux des marchands d’art les plus expérimentés des années 1780, Jean Dubois et Goury de Champgrand. Elle exploite également le marché de l’estampe pour asseoir sa réputation (et amasser une impressionnante fortune).

Parmi toutes les artistes de sa génération, c’est l’une de celles qui a le mieux réussi.

L'élève intéressante (ci-contre) est un hommage foisonnant à l’univers de Fragonard. On la voit, dans un reflet discret mais virtuose, occupant une place d’auteur au sein de l’atelier.

Profitez de notre visite en ligne de l'expo Peintres Femmes : découvrez l'offre complète

 

Et pour aller plus loin, le site l'Histoire par l'image décrypte l'oeuvre Clémence de Napoléon envers madame de Hatzfeld, peinte par Marguerite Gérard.

Affiche Peintres Femmes 19Mai4Juillet
Women painters, 1780 - 1830
3 March - 4 July 2021