Suzanne Valadon, Femme aux bas blancs, 1924, © photo RMN-Grand Palais / Agence Bulloz
Voir toutes les actualités

Le Paris des années folles

Les années 20 sont une période de bouillonnement et d’effervescence culturelle, d’où sera tiré le qualificatif d’années folles. Après la fin de la première guerre mondiale, les parisiens retrouvent l'envie de s'amuser et de profiter de la vie. La période sera donc synonyme de fêtes, d’exubérance et de forte croissance économique. 

Les Années folles se caractérisent aussi par une énergie créatrice et une vivacité artistique rares, où les femmes doivent être reconnues comme essentielles. C’est peut-être la conscience de forces menaçantes déjà à l’œuvre (en 1922, le fascisme est déjà au pouvoir en Italie, et, en Allemagne, le parti national-socialiste rencontre ses premiers succès) ou la mémoire de leurs mères et grands-mères dont la vie avait été encore plus difficile, qui les poussent à vivre avec une intensité absolue, comme pour se prouver qu’elles sont toujours vivantes.

C’est dans ce contexte politique, social et culturel que naît le mythe du Paris des Années folles que l’on a vite fait d’associer aux cabarets, clubs, cafés-théâtres, bals masqués et music-halls ainsi qu’à une mode qui raccourcit les robes, décorsète les tailles et coupe les cheveux.

La crise économique, la montée des totalitarismes, puis la Seconde Guerre mondiale vont à la fois restreindre la visibilité des femmes, et faire oublier ce moment extraordinaire des années 20 où elles avaient eu la parole. L’euphorie avant la tempête se joue surtout dans quelques capitales où Paris tient un rôle central, et plus précisément les quartiers latin, de Montparnasse et de Montmartre.

En creusant au-delà de la mode et de la fête, on trouve ces femmes « pionnières » qui semblent avoir inventé, un siècle avant, notre monde d’aujourd’hui. Beaucoup sont à découvrir, certaines sont en train d’être reconnues à leur juste valeur et l'expo Pionnières s’inscrit dans cette relecture. 

À voir dès le 2 mars au musée du Luxembourg ! 

Réservez votre billet

Tout public
Miroir du monde
Du 14 septembre 2022 au 15 janvier 2023
Article
Merveilles de l’art ou de la nature ?

Ces fascinants objets exposés au musée