Portrait en pied de l’impératrice Joséphine RMN-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau) / Daniel Arnaudet
Peinture

Portrait en pied de l’impératrice Joséphine

Née le 23 juin 1763 aux Trois-Îlets à la Martinique, Marie Joseph Rose de Tascher de La Pagerie, future impératrice Joséphine, appartient à une famille de planteurs installés dans l’île depuis deux générations. Sa famille l’appelle Rose et le plus souvent de son surnom Yeyette. Napoléon Bonaparte n’aimera pas ce prénom de Rose et l’appellera Joséphine, forme féminine de son second prénom.

A Fort-Royal (aujourd’hui Fort-de-France), capitale administrative de l’île et résidence du Gouverneur, la future Joséphine reçoit une éducation assez stricte chez les Dames de la Providence. Celles-ci enseignent aux jeunes filles, nées selon les termes du règlement « pour la dépendance et la société », la lecture, l’écriture, l’arithmétique, l’histoire et la danse.

 

Revenir au parcours numérique

Autres collections