Harper's Bazaar
Voir toutes les actualités

Harper's Bazaar : premier magazine de mode

Cet automne, le Musée du Luxembourg et le Musée des Arts Décoratifs vous proposent deux expositions autour de la mode : profitez du tarif réduit sur l'une ou l'autre de nos expos ! *

La collaboration entre Man Ray et le magazine Harper's Bazzar dans l'expo Man Ray et la Mode au Musée du Luxembourg, jusqu'au 17 janvier 2021

En expérimentant des techniques photographiques aussi étonnantes qu’audacieuses, Man Ray est parvenu à offrir à la mode une vision nouvelle du désir et du rêve.

Les années 1934 à 1939, passées sous contrat avec le magazine américain Harper’s Bazaar, marquent l’apogée du style de Man Ray qui maîtrise dorénavant pleinement son mode d’expression. La liberté technique et formelle du photographe, la sophistication des images qui s’accorde à celle de la mode, s’intègrent pleinement à l’invention graphique portée par l’équipe dirigeante du magazine, Carmel Snow et Alexey Brodovitch, dont le leadership international s’exercera pendant une vingtaine d’années. Le cinéma et les actualités cinématographiques ne parviennent pas à rivaliser avec la presse écrite, qui demeure le principal vecteur d’information et de diffusion de la mode. La publicité et la photographie y occupent toujours plus d’espace, séduisant un lectorat qui ne cesse de s’élargir. 

L'exposition Harper's Bazaar : premier magazine de mode au Musée des Arts Décoratifs jusqu'au 3 janvier 2021

Lancé en 1867 à New York par Harper & Brothers, Harper’s Bazaar s’adresse aux femmes afin de les instruire en matière de mode, de société, d’art et de littérature. Inscrit dans la tradition des gazettes de mode européennes, il présente l’originalité d’un engagement pour la cause féminine. Sa première rédactrice, Mary Louise Booth est suffragiste, abolitionniste et partisane de l’Union lors de la guerre civile américaine. La francophilie de cette femme de lettre rejaillit dans toute l’histoire du magazine. Au XXe siècle, Picasso, Cocteau, Matisse font partie des nombreux artistes français dont le magazine s’entoure. Bazaar consacre également des articles aux figures de l’École Américaine telles Jackson Pollock, Franck Stella ou William Burroughs.

Au-delà du contenu, c’est l’aspect esthétique de la composition graphique qui constitue la richesse du magazine. L’équilibre entre les images de mode et l’acuité de sa critique font de Harper’s Bazaar une référence de l’histoire du graphisme et de la mode. Les grands couturiers et couturières : Charles-Frederick Worth, Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Madeleine Vionnet, Elsa Schiaparelli, Christian Dior, Cristobal Balenciaga doivent une part de leur mythe au rayonnement de Bazaar.

affiche Harper's Bazaar au MAD

Cette exposition est la première consacrée à un magazine de mode qui ne se limite pas à la simple présentation de photographies : elle se penche autant sur la question de la direction artistique que sur l’impact du graphisme et de la photographie, sur le rôle des femmes et des hommes qui, autant que ceux qui la créent et la portent, défendent une certaine idée de la mode. Soixante créations de couture et de prêt-à-porter, issues essentiellement des collections du musées Arts Décoratifs, ponctuées de prêts de pièces iconiques prestigieuses sont présentées en correspondance avec leur parution dans ce magazine. 
Dans un musée qui a fait de la mode l’un de ses piliers, il n’est pas inutile de rappeler que le magazine de mode est très souvent le premier matériau qui permet d’en écrire l’histoire comme il est aussi le premier véhicule de la diffusion et de la connaissance de la mode, un élément de définition de son identité, un acteur fondamental du système de la mode remis ici dans sa juste perspective.

En savoir +

 

*Sur présentation d’un billet d’entrée à l’une des deux expositions, le porteur aura accès à l’autre exposition à tarif réduit (10 € au lieu de 14 € au MAD et 9 € au lieu de 13 € au Musée du Luxembourg). Ce tarif sera accessible pour toute la période du 23 septembre 2020 au 17 janvier 2021.

Man Ray et la Mode
Du 23 septembre 2020 au 17 janvier 2021