Sans lieu, septembre 1961 Tirage argentique, 2020 ©Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY
Voir toutes les actualités

La rue, théâtre de l'ordinaire pour Vivian Maier

La rue est un endroit propice à l’observation, c’est là où tout se passe. Vivian Maier privilégie les quartiers ouvriers des villes où elle réside.

New York, d’abord entre 1951 et 1956, puis Chicago où elle décèdera en 2009.
Infatigable, elle arpente ces quartiers et ces rues, elle s’aventure dans cette géographie humaine en constante circulation dont le tissu est formé par des anonymes qui ne font que se croiser tout azimut. Dans ce théâtre de l’ordinaire, chacun devient protagoniste et joue un rôle à son insu, ne serait-ce qu’une fraction de seconde.

 

Chicago, sans date tirage argentique, 2020 © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY
Chicago, sans date tirage argentique, 2020 © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY

Les photographies de Vivian Maier montrent ce qu’on pourrait appeler la comédie humaine dans toute sa variété : y figurent les riches et les pauvres, les jeunes et les vieux, ceux que la chance a favorisés et les laissés-pour-compte. La ville apparaît alors comme un décor changeant, qui suscite ses propres mises
en scène. La photographe n’a plus qu’à se mettre en quête de ces tableaux éphémères et spontanés qu’offre la vie urbaine. Le talent de Vivian Maier réside dans sa capacité à capturer, et donc pour cela à anticiper, « l’instant décisif » dont parle Henri Cartier Bresson, et qui détermine une photographie réussie. Elle arpente la ville constamment, y compris avec les enfants dont elle a la garde, à la recherche de ces moments.

 

 

Sans lieu, septembre 1961 tirage argentique, 2020 © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY
Sans lieu, septembre 1961 tirage argentique, 2020
© Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY

 

Vivian Maier regarde la vie. Elle l’observe, la suit, la traque parfois et ne laisse rien au hasard. Les scènes qu’elle photographie sont souvent des anecdotes, des coïncidences, des lapsus du réel, des instants
« résiduels » de la vie sociale auxquels personne ne prête attention mais qui deviennent pourtant le sujet de ses narrations.

Chacune de ses images se situe à l’endroit même où l’ordinaire défaille, où le réel se dérobe et devient extraordinaire.

 

 

Vivian Maier
Du 15 septembre 2021 au 16 janvier 2022
Article
Qui est Vivian Maier ?